a tradition rapporte qu’avant de s’appeler Kenadsa, la ville a d’abord porté le nom d’El Aouina (ou El Aouinat), signifiant « petite source », ou de Mouillah, signifiant « source salée », en référence à la source qui traversait le ksar.

Toujours selon le tradition, Kenadsa tirerait son nom de Sidi Mohamed Ben Ziane (fondateur de sa confrérie religieuse) qui, accomplissant le pèlerinage de la Mecque, aurait salué le prophète de l’islam Mahomet dans son tombeau, et celui-ci aurait répondu à ce salut en l’appelant par le nom de « Mohammed El Kendouci » ; et c’est ainsi qu’après son retour, le ksar aurait pris le nom de Kenadsa, pluriel de kendouci.

Ibn Khaldoun rattache le nom de Kenadsa au nom de ses premiers propriétaires, Kendous et Zerhoun, noms devenus noms de tribus, dont la tribu des kenadsa; il rattache aussi le nom de Kenadsa, par déformation, au mot-valise « Kendsek », désignant dans les transactions commerciales des deux fondateurs Kendous et Zerhoun.