La création du Musée archéologique de Constantine est due à l’initiative de la Société  d’Archéologie de Constantine fondée en 1852 par MM. Creully, L Renet et Cherbonneau.

C’est au zèle et à l’activité de ses membres que nous devons la conservation des monuments et inscriptions qui retracent l’histoire de cette ville et sa région.

En 1853, un local situé au bas de la place du CARAVANSERAIL (place des chameaux) fut utilisé pour la société mais la collection s’accrut rapidement par le biais des travaux effectués par des membres de la société et des citoyens.

De son côté la municipalité a destiné, le 28 novembre 1855, une somme pour l’achat de la collection de M. Costa Lazare qui vint compléter définitivement le Musée. En 1860 on s’est trouvé contraint d’attribuer à la société une autre salle située à la nouvelle mairie en attendant l’édification d’un Musée pour la ville de Constantine. A cet effet le choix se porta sur le Koudiat Aty comme lieu d’implantation du Musée du fait que c’était une nécropole numido-punique et aussi en raison de ce qu’il recelait dans le sol, comme les travaux de Construction du musée, et qui prirent fin en 1930 sous la forme d’une villa gréco-romaine dont le plan avait été conçu par l’architecte Castelet.

Le 15 avril 1931 le musée ouvrit ses portes au public sous le nom de Musée Gustave Mercier, “Secrétaire Général de la Société Archéologique”. Le musée garda cette appellation jusqu’ au 5 juillet 1975, date à laquelle il fut débaptisé en « Musée Cirta » où Cirta est l’ancienne appellation de la ville de Constantine. En 1986 il fut élevé au rang des  Musées  Nationaux et  devient « Musée National Cirta ».et maintenant le Musée Public National Cirta.

Il s’étend sur une surface de 2.100 m² dont 1.200 m² de bâti et 900 m² pour le jardin. Les collections archéologiques furent acquises grâce à des dons des fouilles ou des découvertes fortuites dans le département de l’Est. Ces collections furent réparties en deux sections :

Section archéologique : qui comprend des milliers de pièces dont une partie est exposée dans douze salles suivant un ordre chronologique, l’autre partie est conservée dans des réserves. Le visiteur a ainsi une vue d’ensemble sur l’histoire depuis la préhistoire à nos jours.

Section des Beaux-arts : où sont exposées des peintures aquarelles et sculptures alors que d’autres restent dans les réserves. Ces peintures ont été réalisées entre le XVIIet le XXesiècle et représentent des sujets divers appartenant à plusieurs écoles : européenne, orientaliste et algérienne. Parmi les peintres citons Naer eddine Dinet, Gustave et Marius Debat,Gabriel ferrier, Fromentin, Issiachkéme, Allalouche Amar, Amin Khodja Sadek, et Bouchriha Bachir.

Le Musée Public National Cirta de Constantine