Elle fut réalisée sous le règne de Hassane Ben Houcine dit Bouhenek en (1736-1754 Ch- 1149-1163H). Elle se caractérise principalement par ces colonnes de marbre galbées et ses admirables chapiteaux  sculptés. Son imposant « mihrab » et son « minbar » de bois sculpté.

Pour rallier les membres de l’association « Oulama », le cheikh Abdel Hamid Ben Badis ; opta pour cette mosquée où il installa son séminaire et y marqua le centre de sa fondation.