Edifié sur un rocher de quinze mètres de haut, le château surplombe toute la région, offrant une vue magnifique sur tous les villages environnants. A travers les âges, il a servi de poste de surveillance pour défendre les portes de la ville et, surtout, l’unique source d’eau appelée à l’époque Aïn Bordj ou Aïn Siraje. Cette source n’existe cependant plus depuis les années 1960, à l’époque où le site était entouré de jardins et de champs de cultures maraîchères.

Musée Bordj El Mokrani