Son eau de source naturelle, de température égale à 29,3°C, qui jaillissait en alimentant son bassin circulaire de 36 m de diamètre, est à sec depuis des lustres. La piscine antique de Hammam Bradaâ date de l’époque romaine, les bords du bassin et sa base ont été construits dans sa pure tradition, c’est-à-dire en pierre de taille. Nous en devons le déblayement et la restauration au début de l’année 1900 à l’archéologue Joly, qui était alors également maire de la ville de Guelma. A ce jour, aucune datation n’a pu être établie par les archéologues locaux par manque de repères. Seule la littérature mentionne succinctement la présence de deux inscriptions libyques.