Djouab est une commune de la wilaya de Médéa en Algérie. Elle a été parfois appelée Sour-Djouab, le rempart des Djouabs.

Le commandement militaire de Rapidum avait la tâche fixe si on tient compte du cadre urbanisé de la ville de Rapidum , avec quatre bastions, une caserne , des caves , une grande place d’armes et des maisons bien alignées, se dessinait là , prouvent  que Rapidum était une grande agglomération ; composée de familles de soldats et pouvait avoir une population , estimée à plus de 8 500 habitants . La ville de Rapidum est érigée sur une superficie totale de 375 ha , une armée de quatre centurions sous les ordres d’un Præfectus castris ; et d’un Præfectus statorum , chargé d’organiser la police citadine . Les trois postes avancés , militaires ont été construits suivant une étude géographique pour permettre une liaison rapide si on tient  compte de la localisation de chaque poste par rapport à l’autre , destinés à défendre Auzia contre les attaques répétées des Bavars ( une tribu berbère, appelés également les Quinquagésimes ou les cinq tribus fédérées, venues des régions du Djurdjura, celle des Babors et celle des Bibans .

Les Ruines sont protégés par l’APC qui avait érigé en 1996 une clôture pour préserver les pierres (forme rectangulaire ) ont été saccagées et volées pour y être utilisées dans les constructions .

Djouab est l’antique cité romaine de Rapidum, dans la province de Maurétanie césarienne, identifiée par des inscriptions qui indiquent son nom et son rang de municipe.

Le site a été reconnu par l’archéologue Adrien Berbugger en 1845, et Henri Choisnet a retrouvé en 1882 les portes de la ville.

PARTAGER
Article précédentAchir
Article suivantDar EL Emir Abdelkader