Le groupe des Tumulus à chapelle du Djorf Torba semble constituer la limite occidentale d’extension de ce type de monuments en Afrique du Nord. Cette localisation dans la région de Bechar et le plateau du Hamada du Guir devrait être mise en rapport avec les grands axes de circulation nord- sud, que constituent les Oueds Guir, Saoura et l’Oued Daoura. C’est en suivant ces voies de passage obligés que ces monuments ont pu être diffusés dans une région très éloignée de leur centre d’origine.

L’excavation d’un certain nombres de tumulus a permis de découvrir des dalles peintes semblables à celles provenant du même endroit, qui avaient été déposé au Musée de Bardo à Alger sans aucune précision sur leur provenance exact ni leur disposition dans les tombes.Il était temps d’intervenir, car cette nécropole était menacée par la mise en eau du barrage de Djorf Torba.

PARTAGER
Article précédentKsar de Beni Abbes
Article suivantPort de Honain