n-ADRAR-ARCHOLOGIEPlus de 3.500 sites archéologiques sahariens ont été « localisés », « balisés » et « mis hors de danger » suite à une opération d’archéologie préventive dans les régions de Reggane et de Tadmaït (Adrar), rapporte, aujourd’hui, 12 février, l’agence de presse algérienne APS, citant le directeur du Centre national de recherche archéologique (Cnra), Farid Ighilahriz.
L’opération a permis de localiser 3.188 sites à Tadmaït et 530 autres à Reggane, « désormais préservés de tout dommage provoqué par les travaux de prospection sismique ou d’aménagement », a détaillé le directeur du Cnra.
Les sites localisés sont des « lieux d’occupation humaine » qui remontent à la préhistoire et des « monuments funéraires d’âge protohistorique » de différentes formes et dimensions, a-t-il poursuivi.

Enrichissement :
Cette opération a été menée par des archéologues du Cnra, ayant déjà travaillé sur les fouilles préventives à Alger (station de métro de la Place des martyrs) et des archéologues plus expérimentés en matière d’archéologie saharienne où les vestiges se trouvent toujours en surface et non protégés par la terre ou les sédiments, a ajouté Farid Ighilahriz.
Les données recueillies sur site iront, après interprétation, enrichir les banques de données du parc culturel du Touat-Gourara Tidikelt et compléter les connaissances scientifiques sur le peuplement préhistorique et protohistorique de ces régions.

source

PARTAGER