Résumé

L’histoire du temps et de sa mesure dans la culture de l’islam n’a pas encore eu la synthèse qu’elle mérite, restituant sa dimension scientifique, technique, économique, socioculturelle et religieuse. Il faut un programme de recherche ambitieux pour approcher un sujet complexe, nécessitant pour sa compréhension et son analyse la maîtrise de plusieurs disciplines allant des sciences « dures » aux sciences humaines et sociales.

En attendant, il me semble important de discuter dans un premier point des horloges hydrauliques et de leur rôle dans l’organisation du temps des mosquées et médersas de la ville de Fès au Maroc. Le second point sera consacré à la science du calendrier et à son importance dans l’organisation du temps des campagnes et des champs. L’œuvre d’Abû Miqra’ (XIIIe siècle) dont nous préparons l’édition arabe critique et la traduction française sera présentée pour montrer l’apport de l’astronomie populaire en tant qu’héritage culturel et savoir transmis de génération en génération.

Biographie

EL FAIZ Mohammed

Professeur d’histoire économique à l’université Cadi Ayyad de Marrakech, Mohamed El Faïz est spécialiste de l’histoire de l’agronomie dans la culture arabo-musulmane. Dans plusieurs de ses ouvrages, comme « Le Maroc saharien » ou « Les Maîtres de l’eau », le chercheur évoque et étudie plus précisément les questions de l’hydraulique, de l’eau et de l’art des jardins.